Concernant le public LGBTQI+, nous te proposons ici d’autres conseils de prévention.

Je suis une femme qui a des rapports sexuels avec les femmes

Nous n’avons pas besoin des hommes pour avoir du plaisir…Pour contracter une infection sexuellement transmissible (IST) non plus !

Bon nombre de conseils qui vous sont donnés pour vos amours et relations sexuelles entre filles se réduisent à ce simple principe. Il faut une barrière afin que les virus ne passent pas ou le moins possible.

Pour l’essentiel, il s’agit d’utiliser des carrés de latex, des digues dentaires et des gants lors des relations naissantes – avant que vous ayez toutes les deux réalisé un dépistage pour les différentes IST et le VIH/SIDA -, à risques ou encore si l’une de vous deux porte une infection sexuellement transmissible qui peut compromettre votre santé à l’une ou à toutes les deux.

Il y a aussi des informations sur les différentes infections : HPV, Chlamydia, HIV/SIDA, etc.

Pourtant, très peu de filles et de femmes utilisent ces moyens de protection l’une avec l’autre (ça fait « tue l’amour » !). Et comme les informations données sur les IST font un peu ou très peur, soit on ne fait rien et on se parle beaucoup, beaucoup, beaucoup , soit on laisse tout tomber et on fait l’amour sans prendre aucune précaution.

Donc, comment réduire les risques, mais sans utiliser de latex ?
– Faites un dépistage très régulièrement : consultez une fois par an votre gynécologue.
– Renoncez aux relations sexuelles lorsque votre immunité est basse (vous êtes malade, vous ne vous sentez pas bien physiquement).
– Ayez les mains propres et les ongles coupés courts et limés pour éviter de faire des égratignures durant la pénétration ou la stimulation des lèvres, du clitoris…
– Parlez ensemble de votre santé sexuelle, de ce que vous avez déjà eu comme problème de santé sexuelle. Soyez honnête : il n’y a pas de honte à ça !
– Évitez les contacts de sexe contre sexe, de toucher sexuellement l’autre puis vous et/ou vice-versa, tant que vous êtes dans une relation où vous voulez/devez réduire les risques de contamination. Gardez une main pour elle et une pour vous ou les deux pour elle !
– Ne mettez pas vos muqueuses (bouches, sexes, …) en contact si vous ou l’autre avez une infection vaginale, les lèvres vulvaires gonflées ou rougies, des HPV/Condylomes ou encore un bouton de fièvre sur la bouche (Herpès),
– Evitez de mettre en contact les sécrétions vaginales avec vos yeux : en vous frottant les yeux avec les doigts ou la main par exemple)
– Si vous utilisez des objets sexuels (sex-toys), prenez soin qu’ils soient bien propres : nettoyez-les après et avant chaque utilisation, prenez-les en silicone de haute qualité si possible, mettez des préservatifs dessus et changez le préso pour chaque nouvelle pénétration (oui, je sais c’est du latex mais ce n’est pas entre vous deux…).
– Mâchez un chewing-gum ou une pastille qui rafraichît l’haleine avant de faire l’amour plutôt que de vous brosser les dents pour éviter de créer les micro-lésions sur les gencives.
– Utilisez du lubrifiant pour éviter les échauffements et les risques d’abrasion des muqueuses (à base de silicone si vous n’utilisez pas de sex-toy en silicone et que vous ne pratiquez pas le sexe oral après cela ou à base d’eau pour les autres cas de figure).
– Ne faites pas l’amour lorsque vous êtes réglée, menstruée ou alors portez un tampon pour tenter de réduire le contact avec le sang : il y a ici beaucoup plus de risques pour les infections comme le HIV/SIDA, Hépatite B et Hépatite C.
– Enlevez vos bijoux avant de faire l’amour.
Les relations sexuelles doivent faire partie d’une envie à deux : cela doit être choisi ensemble. La réduction des risques, cela se négocie ensemble, chacune à égalité l’une de l’autre.

Faire quelque chose que vous ne voulez pas, qui met du risque pour la santé, cela n’est jamais une preuve d’amour et cela ne fera pas rester l’autre.

Parler ensemble, communiquer sur ce que vous allez faire pour vous protéger l’une et l’autre, ensemble, des IST, tant que cela est nécessaire. Et aider vous l’une l’autre, les unes les autres, à consulter un-e gynéco une fois par an au minimum et aussi lorsque vous en avez besoin.

Je suis un homme qui a des rapports sexuels avec les hommes

Pour plus d’informations, nous te conseillons vivement de prendre connaissance des informations présentes sur le site de notre partenaire Ex-AEquo.